Que vous disposiez d’un piano à queue ou d’un piano droit , l’accorder est une action indispensable à son bon fonctionnement . L’accordage d’un piano est nécessaire. Périodiquement et en général il est conseillé au moins une fois par an. Car un piano est un instrument de musique extrêmement sensible, à la fois à l’usure dans le temps, à l’humidité et à tout mouvement. Evidemment, il faut des outils spécifiques pour pouvoir accorder un piano et ceux-ci peuvent être divers:

  • Clé d’accordage de piano : plus précisément, il s’agit d’une clé à tête variable, qui dépend du diamètre des goupilles du piano. Sa forme peut varier, en fait il peut s’agir d’une clé carrée, rectangulaire ou étoilée ;
  • Un diapason ;
  • Accordeur de piano automatique : il s’agit d’un instrument alternatif au diapason, qui permet d’accorder le piano automatiquement, donnant la fréquence parfaite du La, qui est réglée de manière standard à 440 Hz ;
  • Cales ou bandes de feutre : elles servent à bloquer les deux cordes d’une note, afin d’ajuster la tierce d’une même note.

Il est donc évident que l’utilisation d’instruments adaptés est indispensable pour accorder un piano. Sinon le risque est d’user irrémédiablement le piano. Tout d’abord, pour faire un bon réglage, il faut partir d’une série de précautions fondamentales , qui permettent de faire un bon travail : le dessus doit être protégé de toute source de lumière, de chaleur ou d’humidité, puisque c’est un outil extrêmement sensible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here